Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2017

Recherche d'identité

DISSENSION

10 mai 2015

Francis a tous les rôles. Il est père. Il a été fils. Il est l’ami, le collègue, le chef, le rêveur… Il est moi, je suis lui. Jour après jour, je me nourris de nos similitudes. Et j’explore nos différences.

A travers mes expériences personnelles, je vis les siennes. Tout se mélange,  et ne forme qu’une seule et même personne.

Francis refuse d’accepter sa dualité. Le pire en lui n’est pas le bien contre le mal, mais le masculin contre le féminin. Il veut correspondre à l’image de l’homme, selon la définition de la société de son époque. Pour lui, montrer sa part féminine est honteux.

Ce reniement systématique le coupe d’une partie essentielle de lui-même. Si elle tente de s’imposer, il la refoule avec une haine féroce. Ce combat intérieur s’ajoute à ses délires. Il s’invente une ennemie en chair et en os. Une femme qui va le réduire en bouillie. Seule son acceptation peut lui permettre de se reconstituer, et enfin de devenir complet et équilibré. Une épreuve longue, pénible, ponctuée de contradictions.

Quand j’étais enfant, je ne supportais pas que l’on dise : « Cette enfant. » Je voulais entendre parler de moi au masculin. Ainsi, je me sentais fière d’exister. Je retrouve dans mes écrits cette dissonance. A quel moment ai-je décidé qu’il valait mieux vivre « en garçon » ?

Francis Delphy, sous-marinier, aventures en mer, dauphins, écritureJe n’arrive pas à me répondre. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu être comme mon frère. Destinée à devenir un homme, solide, charmeur, promis à responsabilités, futur chef de famille et d’entreprise. Influencée par les stéréotypes masculins trop répandus dans les années soixante, je ne pouvais pas trouver ma place parmi les femmes destinées à être « belle et tais-toi ! ». Mon refus a été net dès mon jeune âge. Pas de robes (les porter me rendaient très mal à l’aise), pas de bijoux, pas de poupées (les bébés braillards très peu pour moi), pas de coiffures compliquées (cheveux raides, coupés à l’épaule, souvent attachés). Je ne voulais pas jouer à la maman, ressembler à une princesse ou à une fée. Je préférais être un cow-boy, un indien, un pirate, un explorateur téméraire, un chevalier avec un beau cheval, puis plus tard un sous-officier dans un sous-marin en détresse…

 

16/10/2016

Lui et moi

francis delphy sous-marinier, aventures en mer, bande dessinée gratuite

INTERROGATIONS (partie 1)

22 février 2012

Je regarde mon troisième carnet, bientôt terminé, avec une pointe de culpabilité. Francis Delphy continue d’occuper toutes mes pensées. Serais-je infidèle à mon mari avec ce personnage de papier ? Pendant plus d’un an, je me cache pour créer. Cette double vie me gêne. Je me sens si anormale. Mais elle prend trop de place, s’impose comme une évidence. A l’idée de la renier, je souffre. Un soir, je choisis de continuer à écrire dans mon petit carnet alors que mon époux entre dans mon atelier. Il n’émet aucun commentaire. Je lui explique que cela me permet de réunir des éléments pour une nouvelle histoire. Ma réponse ne suscite pas de question. Bien plus tard, j’évoquerai la trame très large de ce projet. Raconter la vie d’un homme que je « connais » depuis l’adolescence, croisé au hasard de la série télé préférée de ma meilleure amie. Je le prends tel quel, mais très vite, ses aventures débordent du cadre prévu par le créateur du feuilleton. Je m’approprie donc ce personnage, sans trop de scrupules puisque qu’il reste enfermé dans ma jeune tête. Il apparaît en dessins maladroits sur les reliques de mes cahiers d’école, cachés ensuite soigneusement dans l’armoire de ma chambre d’enfant.

Mais Francis revient, par périodes de quelques mois. A chaque apparition, il se précise et se singularise. Je me persuade qu’il ne m’appartient pas, pourtant je continue à raconter son histoire comme si elle était la mienne.

L’image de Francis Delphy n’est pas représentative de la moyenne. En tout cas pas des stéréotypes que la société montre des hommes, en général. Pourtant mon marin sait très bien faire la part des choses. Ses coups de gueule, sa rigueur militaire si bien démentie dès qu’il quitte son uniforme, son besoin de séduire les jolies femmes, cachent une sensibilité qui l’horripile. Tout ce qui n’est pas viril ne doit pas lui être attribué. Il redoute la honte plus que tout, plus que la mort. Son enfance, ponctuée de paradoxes, le perturbe encore. Il attire les situations les plus inconfortables, malgré lui. Il ne peut les comprendre qu’en y étant confronté, mais crie à l’injustice. Il apprend à tirer parti de ses faiblesses. Surtout quand elles lui ouvrent les portes sur des expériences fortes, agréables ou pas. Tant de chemins de vie sont possibles. Mais nous sommes parfois victime de nos choix…

francis delphy sous-marinier, aventures en mer, bande dessinée gratuiteA suivre!

28/12/2015

Collaboration. Francis Delphy évolue !

"Se débarrasser de ce qui me dérange est tentant. Mais celui qui me gêne n'est pas dans mes pattes par hasard. Je ne crois pas au hasard. Je préfère exploiter la présence d'un problème que l'éliminer sans réfléchir."

Francis Delphy résout certaines énigmes de sa vie à travers ses rêves. Ou du moins, il croit, en se réveillant, les avoir résolus...

francis delphy,sous-marin,aventures en mer,rêve,bande dessinée gratuite

Particules et autres petits soucis...

(avant-dernier épisode)

FD-Phase3-13.pdf

FD-Phase3-14.pdf

FD-Phase3-15.pdf