Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2017

Voyage vers un autre soi

DISSECTION (partie 1)

9 avril 2013

Je me pose la question, qu’aurais-je été si… ?  J’envoie Francis explorer les chemins possibles de sa vie. Face à ses épreuves, il ouvre son esprit à la Conscience Universelle. Il capte l’énergie du monde. Il s’élève, entraîne avec lui ceux qui acceptent de le suivre. Existe-t-il des chemins, des mondes parallèles ? Que sont les rêves ? Que veut dire, maintenant, hier, demain ? Le temps peut être lent, rapide ou anarchique. Se projeter dans un autre scénario possible me conduit en parallèle du temps présent. Aller librement dans un autre passé de sa vie, l’observer comme un spectateur. Savoir que l’on a pris une autre direction, soulagé, puis regarder sans regret vers le futur…

Francis ne sait plus se situer. Ne serait-il pas en train de vivre un « Possible » qui ne serait pas le bon ? Il s’accroche à ce qu’il croit être sa réalité. Wally, son ancre, sait le ramener à la raison, à son présent. Il l’aide à retrouver un esprit apaisé.

15 septembre 2013

Une folie fébrile attire Francis de l’autre côté du miroir. Envie de découvertes, d’interdits bousculés, d’amour absolu. Il accueille Wally sous son toit. La version officielle : « Je lui loue une partie de ma maison, trop grande pour moi seul. » La version réelle : « Tu es ici chez toi. Pose ton rasoir à côté du mien, et partage mon lit. » Tant pis pour les autres. On saura bien donner le change. Etre de bons amis, quoi de plus banal… Mais quand le quotidien professionnel les réunit dans un sous-marin de douze mètres de diamètre sur cent-trente mètres de long, entourés d’un équipage de cent vingt personnes, l’expérience devient difficile.

Toujours courageux, téméraire, même insouciant, Francis se lance dans l’inconnu sans se retourner. Il avance de découvertes en surprises. Certaines l’écorchent ou le blessent en profondeur. Il soigne ses plaies dans les bras de Wally. Il se rassure à travers le rire de sa fille, qui vient compléter son étrange famille. Elle accepte son vrai père avec simplicité. Elle aime la franchise des deux hommes qui prennent soin d’elle. Ils l’accompagnent et la soutiennent dans sa croissance. Ils sont tantôt copains, tantôt conseillers, pères bien sûr, un peu sévères parfois. Juste ce qu’il faut. Jenny se soumet. Elle les respecte. Elle connait leur histoire, leurs ornières, leurs sombres tunnels et la lumière qui les guide.

2 décembre 2013

Je m’interroge sur les différents niveaux de l’existence. Le corps physique reste un véhicule, un aspect visuel qui nous permet d’expérimenter la vie matérielle. La pensée, l’esprit, se définit plus difficilement. Où commence la vie ? Cette question occupe les physiciens depuis longtemps. Elle préoccupe Francis quand les expériences sur l’infiniment petit, réalisées à bord du Poséidon, le touchent de trop près.

La fragilité de l’instant présent l’ébranle. Il veut continuer de croire qu’il existe une puissance supérieure, créatrice du monde tel qu’il nous entoure. Le marin aguerri prie quand il est désespéré. Il appelle l’Energie Universelle. Surtout quand il le juge nécessaire… mais pas toujours. Il y a des règles. Parfois, il ne les observe pas. Et il s’en veut.

Francis aime tout ce qui existe. Les plantes, les animaux… sauf les araignées. Et les humains ? Tous, il n’y arrive pas. Même quand il sait pourquoi il les trouve détestables. Après tout, il n’est pas parfait, il se dit. Oui, Francis fait de son mieux. Sinon, c’est lui-même qu’il ne respecte pas. Il trouve déjà bien assez de raison de ne pas accepter ce qu’il est. Il trouve plus facile d’aimer les autres. Surtout Wally, et Jenny. On ne se refait pas…

sous-marin,aventures en mer,francis delphy, bande dessinee, dessins

16/10/2016

Lui et moi

francis delphy sous-marinier, aventures en mer, bande dessinée gratuite

INTERROGATIONS (partie 1)

22 février 2012

Je regarde mon troisième carnet, bientôt terminé, avec une pointe de culpabilité. Francis Delphy continue d’occuper toutes mes pensées. Serais-je infidèle à mon mari avec ce personnage de papier ? Pendant plus d’un an, je me cache pour créer. Cette double vie me gêne. Je me sens si anormale. Mais elle prend trop de place, s’impose comme une évidence. A l’idée de la renier, je souffre. Un soir, je choisis de continuer à écrire dans mon petit carnet alors que mon époux entre dans mon atelier. Il n’émet aucun commentaire. Je lui explique que cela me permet de réunir des éléments pour une nouvelle histoire. Ma réponse ne suscite pas de question. Bien plus tard, j’évoquerai la trame très large de ce projet. Raconter la vie d’un homme que je « connais » depuis l’adolescence, croisé au hasard de la série télé préférée de ma meilleure amie. Je le prends tel quel, mais très vite, ses aventures débordent du cadre prévu par le créateur du feuilleton. Je m’approprie donc ce personnage, sans trop de scrupules puisque qu’il reste enfermé dans ma jeune tête. Il apparaît en dessins maladroits sur les reliques de mes cahiers d’école, cachés ensuite soigneusement dans l’armoire de ma chambre d’enfant.

Mais Francis revient, par périodes de quelques mois. A chaque apparition, il se précise et se singularise. Je me persuade qu’il ne m’appartient pas, pourtant je continue à raconter son histoire comme si elle était la mienne.

L’image de Francis Delphy n’est pas représentative de la moyenne. En tout cas pas des stéréotypes que la société montre des hommes, en général. Pourtant mon marin sait très bien faire la part des choses. Ses coups de gueule, sa rigueur militaire si bien démentie dès qu’il quitte son uniforme, son besoin de séduire les jolies femmes, cachent une sensibilité qui l’horripile. Tout ce qui n’est pas viril ne doit pas lui être attribué. Il redoute la honte plus que tout, plus que la mort. Son enfance, ponctuée de paradoxes, le perturbe encore. Il attire les situations les plus inconfortables, malgré lui. Il ne peut les comprendre qu’en y étant confronté, mais crie à l’injustice. Il apprend à tirer parti de ses faiblesses. Surtout quand elles lui ouvrent les portes sur des expériences fortes, agréables ou pas. Tant de chemins de vie sont possibles. Mais nous sommes parfois victime de nos choix…

francis delphy sous-marinier, aventures en mer, bande dessinée gratuiteA suivre!

04/06/2016

Les carnets de Francis Delphy

livre,écriture, carnets, francis delphy sous-marinier, aventures en mer

44 carnets de 190 pages chacun, ce qui correspond à 44 épisodes en bande dessinées de une à quatre cases par page. Depuis plus de quatre ans, Francis Delphy raconte presque quotidiennement ses aventures étonnantes sous la mer, mais aussi avec sa famille, à terre. De beaux moments où il côtoie l'amour et le Divin. D'autres plus terrifiants où il sert de cible à des ennemis sournois et pervers. Il écrit ses expériences, ses réflexions, ses voyages dans le "Possible" et l'impossible, ses rêves et ses souvenirs d'enfance.

Des extraits vous attendent sur

francis-delphy.com

et aussi trois BDs complètes: lecture en ligne gratuite, depuis votre ordi, votre smartphone, Iphone ou tablette.

Bonne lecture, et à bientôt pour quelques révélations... très personnelles!

Carine